REVALIA


Les actualités de REVALIA



DECHETS MATIÈRES
 Retrouvez dans cette rubrique régulièrement mise à jour toutes les actualités de REVALIA et de ses partenaires.

[ 2004 | 2003 ]






ACCUEIL REVALIA

LES SERVICES

LE MATÉRIEL

BÉTONS & GRAVATS
DÉCHETS BOIS
DÉCHETS VERTS

> ACTUALITÉS

2004

PARTENAIRES

CONTACTS


RETOUR HAUT DE PAGE    E-MAIL REVALIA    RETOUR ACCUEIL REVALIA
 Octobre 2003

Afin de faciliter une gestion intégrée des déchets verts, REVALIA a mis en place un partenariat avec Agro Développement, société spécialisée dans le compostage. Le 15 octobre 2003, REVALIA met ainsi à disposition d'Agro Développement une plate-forme de compostage sur le site même de Roquefort-sur-Garonne (31). Ce partenariat permet de garantir aux producteurs de déchets verts un traitement et une valorisation efficace, répondant aux normes et aux réglementations en la matière.

L'avancement des travaux sur la plate-forme de valorisation située à Bouglon (Marmande 47) est significatif malgré le retard. Ce site sera ainsi définitivement près début 2004 et accueillera ainsi les bétons et gravats issus de la démolition, les déchets bois et les déchets verts.


Depuis quelques temps maintenant, la notion de Développement durable fait son entrée dans l'entreprise privée. Comme beaucoup de professionnels du déchet et de l'environnement, REVALIA se sent concernée par les nouveaux enjeux qu'entraîne la conciliation trop longtemps ignorée de trois domaines : développement économique, préservation de l'environnement et bien-être social.

Si REVALIA ne prétend pas faire de développement durable, elle s'oriente pourtant vers une démarche de management intégré qualité et environnement. Cette procédure a pour objectif de mieux intégrer les nouveaux enjeux de notre époque. C'est un engagement concret vers la responsabilisation sociale de l'entreprise, un pas vers le développement durable.

Chez REVALIA, nous mettons tout en œuvre pour permettre aux producteurs de déchets de répondre aux nouvelles réglementations et à la demande sociale de respect de l'environnement. En valorisant leurs rebuts, nous créons de la « matière première secondaire » à destination d'autres productions (bâtiment, panneaux de particules et mobilier, compostage/engrais naturel...). Une activité indispensable pour la mise en oeuvre d'une stratégie « Zéro déchet ».




Août 2003

REVALIA, des solutions pour une meilleure gestion des déchets de chantiers.

La loi du 1er juillet 1992 entraîne une évolution importante et capitale dans les modes de gestion des déchets. Le BTP est d'autant plus concerné qu'il produit à lui seul près de 130 millions de tonnes de déchets par an. 90% d'entre eux finissent en décharge alors qu'une grande partie pourrait être recyclée, notamment sous forme de granulats. Parallèlement, la profession utilise 380 millions de tonnes de granulats, provenant essentiellement de carrières.

Le BTP génère donc d'importants impacts sur l'environnement et se trouve confronté à des coûts d'élimination de plus en plus importants et qu'il va falloir intégrer. Pour l'heure, beaucoup de choses restent à faire car si il y a obligation de valoriser, il y a également manque de filières. Les besoins en matériaux sont importants mais l'offre en recyclé est insuffisante. Enfin, cette nouvelle gestion nécessite de changer les habitudes et l'organisation sur les chantiers même. Elle oblige certains professionnels à innover techniquement. Ces adaptations techniques seront sans doute à l'émergence d'un nouveau type d'entreprises dans le BTP et le monde du déchet.

La mise en place d'outils et de solutions fiables permettra d'optimiser la gestion des déchets, d'en maîtriser les coûts et de répondre aux objectifs environnementaux que s'est fixée la profession. En amont, les maîtres d'ouvrage doivent privilégier les chantiers qui prennent en compte l'environnement. Les maîtres d'œuvre, eux, doivent organiser les chantiers de façon à optimiser le tri. Un tri de qualité garantit une valorisation et un recyclage efficaces. Cette efficacité diminue d'autant les coûts. Pour améliorer le tri sur chantier, la déconstruction sélective doit être favorisée et encouragée. Il est également important, en aval, de promouvoir l'utilisation de matériaux recyclés et notamment de granulats.

Les inertes représentent en effet 80% des tonnages de déchets de chantiers. 50 à 60% de ces inertes sont recyclables ou ré-employables. Alors que les réglementations se font de plus en plus contraignantes pour l'ouverture et l'exploitation des carrières, le granulat recyclé offre une bonne alternative à moindre coût, permettant à la fois de répondre aux exigences de valorisation, de maîtriser les dépenses et de préserver l'environnement en limitant l'exploitation des ressources naturelles.

Pourtant, l'accent a longtemps été mis sur le recyclage des mâchefers. Les filières de concassage sont finalement peu nombreuses au regard de la demande toujours plus importante. C'est pour cela que Revalia a choisi de recycler les gravats et les bétons issus de la démolition. Si la prestation mobile est une solution intéressante, elle n'est pas applicable sur tous les chantiers : manque de place, mélange trop important... REVALIA, en plus de ce type de prestation, a décidé d'ouvrir à moyens termes plusieurs plate-formes réparties sur le Grand Sud. En transformant les gravats en granulats, Revalia soutient les efforts de recyclage des professionnels du BTP et leur apporte des solutions simples pour la gestion des déchets. Elle propose un produit recyclé de qualité et participe à la préservation des sites naturels.

Certaines initiatives ont déjà vu le jour. EDF-GDF fait arracher, enlever, concasser et recycler tous ses poteaux en béton. Dans le sud-ouest, EDF travaille notamment avec BRL qui fait revaloriser le concassé primaire par REVALIA.




Juillet 2003

Le chantier de valorisation des déchets de démolition de l'usine Péchiney à Marignac (31)

REVALIA assure la valorisation des déchets de démolition de l'usine Péchiney qui a fermé ses portes à Marignac (Haute-Garonne) en 2001. Une première tranche a été réalisée en juin et juillet 2002. 12000 tonnes de gravats, très mélangés, avec un pourcentage de ferraille très important, sont passées par le concasseur RM 80. Un travail difficile qui a nécessité beaucoup de vigilance pour obtenir un granulat de qualité. Une seconde tranche de valorisation est prévue en septembre 2003.

En attendant, la future plate-forme de compostage sur le site de Roquefort sur Garonne se termine et pourra accueillir très vite, en partenariat avec Agro-Développement, les déchets verts. L'ouverture complète du site de Roquefort devrait se faire courant octobre 2003. La plate-forme de Bouglon, près de Marmande dans le Lot et Garonne, ouvrira ses portes au mois de septembre.


Le Plan Départemental de Gestion des Déchets du BTP : une difficile mise en place.

Alors que la circulaire du 15 février 2000 prévoyait que les Plans Départementaux de Gestion des Déchets du BTP soient finalisés le 15 août 2001, seuls six Plans ont été remis (source La Gazette des Communes, 30 juin 2003). Pourtant ces plans départementaux sont fondamentaux pour mettre en oeuvre et faire fonctionner le réseau d'acteurs concernés par ces déchets. Un tel réseau permettra en effet d'organiser les filières et de soutenir tous les professionnels du bâtiment dans leurs efforts pour l'environnement...

En effet, le Plan doit intervenir comme un cadre, un guide qui mobilise les acteurs (Etat, professionnels du BTP, professionnels du déchet, collectivités, associations...). Il a avant tout pour objectif d'aider à organiser (voire à créer) les filières, de formaliser des partenariats ; bref, de faciliter le traitement et la valorisation des déchets du BTP, qui représentent près de 120 millions de tonnes par an, dont une trop grande partie se retrouve en décharge sauvage ou est éliminée en Centre d'Enfouissement sans que l'on en ait extrait la moindre part valorisable. Avec ce type de plan, il appartient clairement au Conseil Général de définir les orientations en matière de déchets de chantiers et d'aider les professionnels producteurs ou détenteurs de déchets à assumer rapidement leurs responsabilités.

Parallèlement à la difficile mise en place de ces Plans, un projet européen (appelé WAMBUCO : WAste Manuel for BUilding COnstruction) travaille à la réalisation d'un guide pratique pour la gestion des déchets de chantiers du bâtiment. Ce guide permettra aux entreprises et notamment aux PME de gagner en qualité, en temps et bien sûr en dépenses. La finalisation de ce guide est prévue pour 2004.




Juin 2003

REVALIA, présente dans le Grand Sud.

REVALIA est en plein essor et ouvrira en octobre 2003 la plate-forme de Roquefort-sur-Garonne qui accueillera les bétons et les gravats, les déchets bois et les déchets verts. Sur ce même site, une aire de compostage, gérée en partenariat avec Agro Développement, facilitera une gestion intégrée des déchets verts. Cette aire sera opérationnelle en août 2003.

La plate-forme de Bouglon (près de Marmande dans le Lot-et-Garonne) ouvrira, elle, ses portes dans le courant du mois de septembre. Ce site réceptionnera les bétons et gravats, les déchets bois et les déchets verts.

L'ouverture de trois autres sites, courant 2004, est prévue à Coursan (près de Narbonne dans l'Aude), à Luxey (près de Mont de Marsan dans les Landes) et en Gironde.

Afin d'être au plus près des producteurs ou détenteurs de déchets, Revalia recherche également un site dans les Bouches du Rhône.

REVALIA, présente sur le Web.

Le site web de Revalia est tout neuf ! Une seconde partie sera mise en ligne ultérieurement et sera consacrée aux réglementations, définitions et classifications des déchets. Pour la réalisation de ce site, REVALIA a fait appel à l'agence-web NONAME, basée à Boussens (31). Cette agence est à l'initiative de la mise en place d'une ligne à haut-débit et d'une salle d'hébergement de serveurs sur une zone non couverte par les principaux opérateurs Internet.


  REVALIA, votre partenaire environnement